emailfacebookinstagrampointer-downpointer-uptwitterAsset 2

Ateliers Faber-Mazlish
Écouter pour communiquer

pour
adultes :
dans la famille, à l’école et dans la relation d’aide

comment ?
à travers des partages, activités, jeux de rôles :
afin de faire des prises de conscience de l”importance de l’écoute dans la communication
pour l’améliorer, la modifier, l’enrichir de
nouvelles habiletés

En avançant vous creusez et créez le lit de la rivière dans lequel le ruisseau de votre descendance pourra se jeter et couler
Nikos Kasantzakis

 

Origine de ces ateliers…

Adele Faber et Elaine Mazlish, universitaires canadiennes et mères de famille, ont participé, dans les années 80, durant près de dix ans aux ateliers du psychologue, le Dr Ginott, qui enseignait la communication bienveillante. Elles ont à leur tour rendu accessible les habiletés concrètes qu’elles ont découvertes et expérimentées dans leur quotidien à travers des livres et des ateliers (parler pour que les enfants écoutent, frères sœurs sans rivalité, parler pour que les enfants apprennent, parler pour que les adolescents apprennent, parents épanouis, enfants épanouis..). Elles y ont abordé l’écoute et le monde de l’enfance, illustrant dans leurs livres des scènes de vie courante avec de nombreux exemples parlants.

Ces ateliers sont une expérience à vivre, marquante. Au-delà des explications, en se mettant dans des jeux de rôles et en prenant le place des enfants, l’expérience enseigne et s’inscrit en nous, car on ressent les effets que peuvent provoquer une communication sans reconnaissance émotionnelle ou une communication bienveillante.

Le premier bénéfice de ces ateliers  est de modifier notre écoute, ce qui permet ensuite de transformer des mécanismes de communications qui n’étaient pas conscients. Les mots reprennent leur place et sont utilisés dans le respect de chacun, ce qui est bien au-delà d’une stratégie de communication qui viserait à obtenir quelque chose de l’enfant et même de l’adulte.

On rejoint ce que le Pr.Tomatis a mis en évidence en parlant de la voix ” on ne peut reproduire que ce que l’on entend “.

 

Le pouvoir des mots

Très souvent, lorsqu’on s’adresse aux enfants,  les mots que nous utilisons en tant qu’adultes ne semblent pas fonctionner…Ces mots, dits sans intention de blesser, peuvent véhiculer l’incompréhension et conduire ainsi très rapidement à l’affrontement entre l’adulte et l’enfant. Souffrance, tristesse, silences ou cris, refus de bouger, colères, portes qui claquent…


Avec une seule phrase, un seul mot, je vois quotidiennement, dans ma pratique, l’enfant s’ouvrir ou, lorsque le mot est maladroit, se refermer. Or l’adulte a le pouvoir d’améliorer la relation avec son enfant et avec ses proches en transformant sa propre communication et écoute.


C’est avec joie que j’ai découvert le travail d’Adele Faber et Elaine Mazlish. Elles proposent de développer des habiletés qui ne sont pas une suite de recettes ni une méthode pour parents parfaits, mais une porte ouverte à la compréhension de l’enfant et de l’adulte pour que chacun puisse se sentir respecté, écouté et entendu.

Il y a toujours une possibilité de joie, quand il y a communication 
Françoise Dolto

 

1. Atelier “parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent”

But
Cet atelier vise à améliorer la communication entre adultes et enfants : souvent les mots, au-delà de nos bonnes intentions sont porteurs d’incompréhension.

Pour ?
Développer des habiletés pour sortir d’échanges qui, lorsqu’ils sont inefficaces, deviennent douloureux et suscitent la frustration autant chez l’adulte – parent ou entourage – que chez l’enfant.

«  C’est souvent parce que l’on ne s’entend pas parler, que l’enfant à son tour ne nous écoute plus.. »

Comment?
Nous allons échanger et expérimenter ensemble différentes situations et exercices, jeux de rôles, nous mettant à la place de l’enfant, pour prendre conscience de notre mode de communication.

Contenu
  • Aider les enfants aux prises avec des sentiments pénibles
  • Susciter la coopération
  • Remplacer la punition
  • Encourager l’autonomie
  • Compliments et estime de soi
  • Sortir des rôles
Prérequis : aucun .

Pour qui ?   parents, grands-parents, enseignants, intervenants dans la relation d’aide, éducateurs, toute personne en contact avec des plus jeunes
et également comme  formation continue.

Ces habiletés sont utiles entre adultes et pour toute personne en contact avec des enfants, du tout petit au plus grand.

Durée   : 3 journées, 9h00-17h00 avec pause à midi,

Total : 20 h00

Ateliers à Sion ou Lausanne:  

Agenda

 

Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent
St Exupéry – “le petit prince”

 

2. Atelier “Frères et soeurs sans rivalité “

But
Un atelier qui vient compléter “parler pour que les enfants écoutent, écouter pour quelles enfants parlent”.

Pour ?
Développer des habiletés supplémentaires liées à la dynamique particulière de la fratrie, du groupe afin de fluidifier les relations entre « pairs ».

Comment ?
Nous allons échanger et expérimenter ensemble différentes situations et exercices, jeux de rôles, pour mettre en évidence ce qui nourrit ou désamorce la jalousie, les rôles et les rivalités dans la fratrie.

Contenu 

  • Comment s’y prendre avec les sentiments pénibles entre frères et sœurs? 
  • Chaque enfant est une personne distincte
  • Les rôles que jouent les frères et sœurs
  • Quand les enfants se disputent
  • Résolution de problèmes

Prérequis : aucun . Ce stage sera plus bénéfique si les habiletés de l’atelier « parler pour que les enfants écoutent…» sont intégrées.

Pour qui ? parents, grands-parents, enseignants, intervenants dans la relation d’aide, éducateurs, toute personne en contact avec des plus jeunes
et également comme formation continue.

Ces habiletés sont utiles entre adultes et pour toute personne en contact avec des enfants, du tout petit au plus grand,  ici l’aspect gestion de groupe est prise en compte.

Durée :  3 journées, 9h00 – 17h00 avec pause à midi,

Total    : 20 h00

Ateliers suivants à Sion ou Lausanne:

Agenda

 


 

 

L’objectif de toute éducation devrait être de projeter chacun dans l’aventure d’une vie à découvrir, à orienter, à construire
Albert Jacquard

 

3. Atelier pour adolescents : le conflit, des pistes pour le résoudre

But
Un atelier qui permet aux adolescents de s’exprimer sur le conflit, ses origines, ses implications et d’apprendre à le gérer dans un espace de confiance.

Pour ?
Développer une conscience des origines et fonctionnement du conflit et trouver de nouvelles options pour les résoudre et avancer dans ses relations en apprenant à s’écouter.

Comment ?
Nous allons échanger et expérimenter ensemble différentes situations et exercices, jeux de rôles, pour mettre en évidence ce qui nourrit ou désamorce le conflit.

Contenu 

  • Qu’est-ce que le conflit ?
  • Reconnaître les émotions associées
  • Identifier ses besoins
  • Mettre des mots
  • Pour aller plus loin : résolution de problèmes

Prérequis : aucun. Une suite peut être proposée à cet atelier.

Pour qui ? adolescents

Durée :  ateliers de 1h30

Lieu : sur demande, possibilité d’intervenir dans des groupes déjà formés


Possibilité également de développer d’autres thématiques pour les adolescents, sur demande, par exemple :

  • écouter et reconnaître ses émotions ?
  • quelle place donner à l’évaluation ?
  • collaborer…pourquoi? comment… ?
  • l’estime de soi… comment la nourrir ?
  • mes objectifs, comment les poser ?

 

Utiliser ses ressources et se remettre en mouvement